Leaving Cert French: Racism Expanded Sample Answer and Vocab

buy leaving cert french notes racism sample answer


This piece is designed to provide you with the necessary vocab to answer a question about racism. Pick and choose what makes sense to you, you don't need to know absolutely everything here.

Vocab: Racism
  1. la poussée – push
  2. envers lui – as for
  3. émeute – rebellion
  4. être liée à – be tied to
  5. se faire divisé – separate yourself from
  6. rester sur terre – to exist
  7. jusqu’à présent – to the present moment
  8. esclave, esclavage – slave, slavery
  9. disculper – to justify
  10. un asservissement – enslavement
  11. soi-disant – so called
  12. grâce à – thanks to
  13. maudire – to damn
  14. aucunes relations entre – no relationship between
  15. obtenir - to obtain
  16. a l’époque – at the time, in those days
  17. viser – to mean
  18. ONU, Nations Unies - UN, United Nations
  19. à regret - unfortunately
  20. à l’inverse – on the contrary
  21. virer à la terreur – turn into a horror
  22. déclencher la guerre – to wage war
  23. les gens de voyage - Gypsies
  24. camp de la mort, de concentration – death camp, concentration camp
  25. allouer - to allocate
  26. le refugié – the refugee
  27. de n’importe quelle nationalité – regardless of nationality
  28. la loi – the law
  29. fuir – to flee
  30. récemment - recently
  31. ériger des murs et des clôtures – to build walls and fences
  32. semblable à – similar to
  33. résoudre un problème – to solve problems
  34. survivre au choc – to get over the shock
  35. faire face à – to face
  36. la croissance économique – economic growth
  37. le haut niveau de vie – high standard of living
  38. les cris – screams
  39. étroitement lie – closely connected
  40. mettre en oeuvre – to actualise
  41. un aimant – magnet
  42. manquer – to lack
  43. chercher a justifier – try to justify
  44. faire la concurrence à – compete
  45. un terrain fertile – fertile ground
  46. croître - to increase
  47. en dépit du fait que – despite the fact that
  48. dit-on – it is said
  49. une circonstance aggravante - aggravating circumstance
  50. commettre / la commission des infractions – to commit crimes
  51. les inégalités - inequalities
  52. profondément ancrées dans – deep-seated
  53. démarche – a trick
  54. pauvre – poor
  55. défendre – to defend
  56. les valeurs europeennes – European values
  57. la haine – hatred
  58. les ténèbres – darkness
  59. l’inconscient – unconscious state
  60. heureusement - fortunately
  61. dans les vieux jours – back in the day
  62. fournir accueil chaleureux à l’étranger - welcome a stranger
  63. accueillir - to welcome
  64. cette qualité est inhérente à nous – it is an inherent trait of ours
  65. un malentendu - misunderstanding
  66. la façon de faire – the way of doing something
  67. prendre contact avec – come in contact
  68. l'extrême droite - the far right
  69. s’intégrer - to integrate
  70. les minorités ethniques - ethnic minorities
  71. menacer - to threaten
  72. le chômage – unemployment
  73. à peau noir – with black skin
  74. punition – punishment
  75. dater de 17ème siècle – dates back to the 17th century
  76. ces temps-là – in those times

Key constructions
  1. le continent africain dont les pays – “the African continent whose countries”
  2. les pays n’étaient que les colonies – the countries were merely colonies
  3. il n’a été interdit qu’à – it was prohibited only in
  4. le nombre ne fait que croître – the number is only going to increase
  5. il s’est avéré que – it transpired that
  6. il arrive de faire – on occasion, sometimes one must…
  7. devenu le symbol, il fait – having become a symbol, he does…
  8. adopté en 1965, la Convention dit... – adopted in 1965, the Convention proclaims
  9. avoir moins/plus à voir avec – to have less/more in common with
buy leaving cert notes french sample answer racism

Racisme
Le monde est préoccupé de la poussée actuelle des attitudes racistes qui se manifestent sous les slogans de racisme, de xénophobie, d’anti-sémitisme et anti-Roms. Ces derniers temps les « patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident» ont réalisé plus d'une douzaine de marches dont le nombre de participants a augmenté d’une mille à vingt-cinq mille en quelques mois. Les violences policières envers les Afro-Américains innocents ont provoqué les nombreuses émeutes de masse.
Le mot «racisme» a été enregistré par le dictionnaire français Larousse en 1932, et a été traité comme un « système qui affirme la supériorité d'un groupe racial sur tout autre. » Cette notion est liée à l'époque des découvertes géographiques. 
Aux États-Unis le racisme existe depuis la fondation de l'État. La société fondée par des Blancs, très différents dans leurs motifs nationaux et religieux, s’est fait divisée des Indiens. Les habitants autochtones ont été violemment placés en ghetto qui restent sur terre jusqu’à présent.
Depuis le dix-septième siècle les Africains ont été emmenés en Amérique du Nord comme esclaves. Pour disculper la colonisation, souvent accompagnée de l'extermination ou l'asservissement de la population locale, la théorie de soi-disant l'infériorité de certains peuples indigènes a été formée. La supposition que les Noirs ont apparu grâce à Ham biblique, maudit par son père Noé, devrait « justifier » le traitement des Noirs en esclavage. Ceci n’a été interdit qu’au milieu de dix-neuvième siècle mais s’est seulement changé pour un régime qui ne permettait aucunes relations entre les Blancs et les Noirs. 
Cette oppression en Amérique du Nord a entrainé les crimes des racistes de Ku Klux Klan et les révoltes des Afro-Américains pour longtemps. Devenu le symbol du mouvement noir, Martin Luther King, a proclamé la lutte sans violence contre toute discrimination. Enfin, à 1960, les Afro-Américains ont obtenu les droits humains et la discrimination raciale a été officiellement interdite.
A l’époque, le continent africain dont les pays n’étaient auparavant que les colonies des états européens, s’est libéré de colonisation. Adoptée en 1965, la Convention des Nations Unies sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, dit: « ... le terme « discrimination raciale » vise toute distinction, exclusion, restriction ou préférence fondée sur la race, la couleur, l'ascendance ou l'origine nationale ou ethnique ... ».
Pourtant, certains pays en Afrique ont conservé leurs régimes coloniaux ou d’apartheid, ça veut dire, de l’habitation séparée des peuples dans le même pays. Il y avait des réservations pour les indigènes que les Noirs de la République d’Afrique du Sud, ne pouvaient pas quitter sans permission officielle des Blancs. Le leader du mouvement de libération nationale Nelson Mandela restait au prison durant vingt-sept ans. Mais le mouvement inspiré de l’autorité de Mandela, grâce aux efforts de l’ONU et un grand soutien du monde entier, a délivré la République du régime d’apartheid à 1994. A regret, aujourd’hui on discute déjà de discrimination à l’inverse, des Blancs par les Noirs.
Racisme a viré à la terreur de l’Europe quand le Troisième Reich, comme s’appelait l’Allemagne dans les années 30-40 du siècle passé, a déclenché la Deuxième Guerre mondiale et a annoncé la conception de « la hygiène raciale ». Sous ce prétexte les nazi allemands ont tué onze millions de gens d’autres nationalités, aux principes contraires, Juives, gens de voyage et les malades aux camps de la mort. 
De nos jours, le gouvernement allemand alloue encore et encore des sommes importantes pour aider les réfugiés de n’importe quelle nationalité. Mais le pays est forcé de développer des projets de loi pour le statut de réfugié seulement pour les personnes qui fuient la guerre et la violence.
Dans les pays d'Europe orientale récemment rejoints l'UE, il y a de l'intolérance, le désir d'ériger des murs et des clôtures comme en Hongrie. Les nationalistes proclament ouvertement le refus de reconnaître les étrangers comme des gens semblables à eux-mêmes, insistant que ceux-ci sont « biologiquement autres. » C’est le racisme, véritable et ouvert. La supériorité imaginaire leur contribue à résoudre un problème psychologique et survivre au choc de l'intégration européenne. Les gens ont dû faire face à la réalité dans laquelle il s’est avéré que l'UE ne garantit pas automatiquement la croissance économique rapide et le haut niveau de vie.
En Lettonie on a entendu les cris prétendant que les réfugiés du Moyen-Orient sont des ennemis menaçant la sécurité et la moralité du pays à temps ou aucun refugié n’a encore apparu là-bas. En fait, c’étaient les escapades du groupe étroitement lié au parti nationaliste persécutant la population non-lettone et représenté au sein du gouvernement de la Lettonie.
La capacité des hommes politiques à mettre en œuvre une politique économique compétente et créative est la limite qui sépare les citoyens de l'Europe. Par exemple, la Grande-Bretagne est devenue un aimant pour les gens de la Lettonie, la Pologne et l'Ukraine. Ils viennent pour y trouver un job bien payé qui leur manque dans le pays d'origine où les politiciens ne font que cherchent à justifier leurs échecs avec de raisons idéologiques, historiques ou tout simplement démagogiques.
Les employés peu qualifiés de la population locale qui ont besoin de faire la concurrence aux migrants sur le marché du travail, votent pour le mouvement de droite. Le mécontentement est en croissance, mais plus souvent il a moins à voir avec le racisme, mais avec l'économie. Ce facteur économique est un terrain fertile pour le racisme et l'intolérance. Le nombre de réfugiés économiques ne fera que croître, en dépit du fait que le monde n’est pas préparé pour cela, dit-on en Nations Unies.
Le Conseil européen constate la nécessité d'efforts soutenus pour créer un climat de tolérance et le dialogue interculturel. Des organisations des droits humains exigent des gouvernements de protéger les droits de l'homme et de soutenir les victimes de la discrimination et de la violence raciste. Ainsi, le racisme devient une circonstance aggravante dans la commission des infractions dans les modifications au Code criminel.
Quand-même la discrimination et les inégalités sont encore profondément ancrées dans la société et la culture du monde. Des anciens stéréotypes envers les membres des classes socio-économiques inférieures sont toujours vifs. Le problème de l'usage excessif de la force contre les minorités ethniques  souvent plus pauvres est un résultat non seulement de l’oppression raciale mais de la discrimination de classe. Les démarches racistes deviennent une sorte de test : où nous devons défendre les valeurs européennes et vaincre la haine avant tout, ou admettre que cette haine nous plonge dans les ténèbres de l'inconscient humain.
Heureusement, les migrants qui arrivent en Irlande, selon les différentes sources et leurs propres messages  en réseaux sociaux, ne souffrent pas de manifestations de racisme. Les Irlandais ont assez d’hospitalité, de la gentillesse et tolérance. Dans les vieux jours en Irlande, tout le monde savait qu'il était obligé de fournir accueil chaleureux à l’étranger, et cette qualité est inhérente à nous maintenant. Bien sûr, il arrive de voir un malentendu, et il y a des fous un petit peu partout, mais encore rares et totalement inoffensifs. On voudrait que les étrangers n’attachent pas de l'importance aux questions franches : c’est souvent notre façon de prendre contact ou l'expression d'intérêt.

Plan / Short version

  1. Les attitudes racistes se manifestent de plus en plus fréquentes et brutales.
  2. Le racisme affirme la supériorité d’un groupe racial sur tout autre.
  3. La fondation des Etats-Unis s’est passée en même temps que la création de ghetto pour les Indiens.
  4. L’esclavage des Africains en Amérique du Nord date de dix-septième siècle.
  5. L’interdiction de l’esclavage a viré de l’interdiction de relations entre les Blancs et les Noirs.
  6. Le mouvement noir a vaincu Ku Klux Klan vers l’année 1960.
  7. Le continent africain a été décolonisé ces temps-là.
  8. L’apartheid de l’Afrique du Sud restant le dernier en procès de libération des Africains à peau noir, a disparu en 1994.
  9. Racistes, fascistes, nazi sous prétexte de différences raciales, ont fait mourir des millions de gens en combats et aux camps de mort pendant la Deuxième Guerre mondiale.
  10. Les Européens récemment rejoints l’UE survivent au choc de l’intégration à l’aide de sa supériorité imaginaire.
  11. La concurrence au marché du travail crée les protestes où le facteur économique se confonds aux rapports nationaux et la discrimination de classe.
  12. On a besoin d’une politique économique compétente et créative pour diminuer le chômage et la tension en sociétés accueillant les immigrants.
  13. On prend de certaines mesures pour protéger les immigrants des attaques racistes. Selon le Code criminel, maintenant le racisme aggrave l’infraction commise. 
  14. Nous devons défendre les valeurs européennes.
  15. J’apprécie la tradition d’hospitalité et de sociabilité en Irlande.
You may also like:
http://www.625points.com/p/leaving-cert-english-notes-sample.html
Leaving Cert Sample Essays and Notes



Get Excellent Free Notes From Top Leaving Cert Performers Straight To Your Inbox

* indicates required